Seeking Alpha

Gregory Pepin's  Instablog

Gregory Pepin
Send Message
Gregory Pepin is a co-partner of a Wealth Management company in switzerland. He has a Master of Science degree in Finance and Actuary Science from HEC Lausanne (Switzerland). He also teaches Finance at the University of St. Joseph (Lebanon). Gregory is a strong believer of the Graham Theory that... More
  • AB Science : Précisions Sur L'appel Et L'AMM Du Pancréas (An English Version Can Be Written Upon Request On The Comments Section) 2 comments
    Nov 23, 2013 11:05 AM | about stocks: ABSCF

    The following article will be written in French however if people requests a English version, please indicates it in the comment section and i will find some time to translate it properly (or as good as i can lol)

    Je voulais juste le compléter pour plusieurs points afin d'éviter de voir des incompréhension ou des imprécisions à mon sens que certains porteurs ( ou non) peuvent penser.

    Les 3 problèmes majeurs sont :

    - l'EMA qualifie l'étude d'exploratoire :

    Il faut comprendre la logique derrière la remarque de l'EMA. Elle a défini cette étude comme exploratoire tout simplement parce que la variable primaire de l'étude était la PFS (Progression Free Survival) et non pas la survie (qui finalement n'était que secondaire à l'origine). Cependant, cet argument pourrait être faiblard devant un collège d'expert car la variable "survie" est finalement binaire (Mort ou Vivant) elle ne repose pas sur des prises de mesures qui pourraient être critiqué car non "primaire" dans l'étude d'origine. Un patient vit ou décède et c'est tout. Donc même si la survie se retrouve en variable secondaire, l'évaluation de cette variable (et surtout la qualité des données reçues pour évaluer cette variable) ne peut pas être remise en cause. On peut espérer qu'un collège d'expert le remarque et le reconnaisse.

    - La base de safety n'est pas suffisante dans le dosage mentionné :

    Il semblerait au vue du Q&A de l'EMA et d'un commentaire dans un article reuters de Laurent Guy, que l'EMA n'a pris en compte que la phase II du GIST 2e Ligne.

    AB Science devrait pouvoir répondre aisément à cet argument en deux étapes :

    - en fournissant des datas complémentaires d'autres études utilisant le même dosage. Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une deuxième ligne d'une pathologie rare. La base de donnée de safety requise est faible.

    - En appelant à comparer la safety globale de Sutent - connu pour être extrêmement toxique - avec celle de masitinib qui a une toxicité connue comme largement meilleure (AB Science est autorisé à tester en non oncologie leur molécule là ou Sutent ne l'est pas de mémoire). D'ailleurs, je crois que Sutent avait été approuvé en conditionnelle en deuxième ligne du GIST avec un doute sur un aspect de safety sur laquelle Sutent a du répondre (information à vérifier cependant). Un panel d'expert devrait pouvoir reconnaître ce constat et donc remettre en ligne la réelle toxicité du produit d'AB science par rapport à Sutent.

    - Un problème sur la notion d'impureté :

    J'ai cru comprendre que de nombreuses idées reçues ont été écrites à ce sujet. Tout d'abord, il faut savoir que au dernières nouvelles AB science produit son médicament en Allemagne de mémoire et non en Chine ou un quelconque pays exotique. Ensuite, en générale lorsque les autorités évoquent la notion d'impureté il s'agit juste dans le cadre de méthodologie de calcul pour savoir quand est ce que les impuretés du principe actif (qui vit sur la durée du médicament) atteint un niveau supérieur au seuil de tolérance (et donc devient impropre à la consommation). En d'autres termes, quel est la méthode de calcul pour retenir une date de péremption du produit. Ceci ne devient un problème que lorsque le produit sera commercialisé donc on peut toujours voir le silver lining derrière cette remarque : l'EMA a donc considéré l'autorisation pour avoir évoqué la méthodologie de calcul de l'impureté pour la date de péremption. Ensuite ceci est donc à mon avis qu'un détail puisqu'il s'agit juste de définir proprement la bonne date de péremption en cas d'autorisation. Je ne pense pas que ce soit même un élément matériel qui puisse empêcher une autorisation (que ce soit le GIST, le pancréas ou d'autres).

    En résumé, je pense que les arguments en réponse aux objections de l'EMA sont totalement raisonnables et de qualités. De quoi avoir une relative confiance en un possible succès de l'appel et au pire ceci ne remet en aucun cas en cause la réussite à moyen terme dans le GIST (contrairement aux aneries de l'analyste de SocGen mais passons) bien au contraire.

    Bref je voulais juste donner une perspective sérieuse des moyens de réponses à mon sens de AB science face à l'appel à venir.

    Je pense qu'AB Science peut convaincre les autorités par rapport à leur profil de safety vis à vis d'un sutent très toxique et une efficacité au pire similaire (au vue de la variable PFS) et au mieux significativement meilleur (si la variable survie rentre une nouvelle fois en ligne de compte pour les experts).

    En ce qui concerne le Pancréas,

    il est important de comprendre que si la demande est "conditionnelle" c'est que le dossier n'est naturellement pas "parfait". Sur le GIST la faille reposait sur le nombre de patient dans la phase 2 (même si il y a une notion d'étude exploratoire, c'est à mon avis bénin par rapport au nombre de patients aux yeux de l'EMA).

    La faille dans le dossier du Pancréas se situe sur le fait que la population globale a échoué (rappelons nous quand même que la population globale a échoué mais que nous avons des résultats exceptionnels dans les sous-groupe). On peut malgré tout argumenté sur le fait que si AB Science avait augmenté le nombre de patient globaux (comme a pu faire Celgène pour masquer le peu d'efficacité) ils auraient obtenu probablement la population globale (et donc une autorisation certaines puisque Celgène l'a obtenu sur son étude limite bancale basée surtout sur le nombre de patients).

    Et donc le pari d'AB Science c'est l'obtention d'une autorisation conditionnelle sur un ou les deux sous groupes ceci malgré le fait que les sous groupes n'étaient pas indiqué dans l'hypothèse de base (il y a donc un risque de notion d'étude exploratoire sur les sous groupes peut être ?). La guideline de l'EMA dessus est simple : Ils donnent une autorisation exceptionnelle conditionnelle sur des sous groupes quand la population globale a échoué lorsque : le sous groupe est bien identifié scientifiquement (ce qui doit être le cas là j'imagine ou j'ose espérer) et qu'il y a une demande extrêmement importante dans la maladie (en gros tu réussis un sous groupe dans la polyarthrite rhumatoide, tu es sur d'être jeté car il existe des tonnes de traitements). On peut constater que ce critère match le cas de AB science dans le Pancréas. Mais cela ne veut malheureusement rien dire en tout cas en 1er Avis puisque le GIST matchait bien les conditions pour un ok en conditionnel. Donc le cas du pancréas est possible car on rentre dans les guidelines mais il faut se mefier et apprendre du cas du GIST a court terme. J'imagine bien que le dogme "autorisé conditionnellement sur sous groupe malgré une pop globale échouée" ne doit pas être légion à l'EMA lol.

    Il faut retenir que les datas ne sont en aucun cas remise en cause. Un résultat statistiquement significatif reste un résultat statisitquement significatif ou alors on doit remettre en question les règles standards de la statistique (et donc toutes les études cliniques du monde ? :)). Maintenant, avoir des résultats significatifs n'empêchent pas de devoir être dans les guidelines de l'EMA (et la FDA) et lorsqu'on est pas exactement dans les guidelines on doit passer par des procédures "exceptionnelles" ou "conditionnelles" ce qui implique une plus grande volatilité sur le résultat final des opinions (mais aussi un espoir non négligeable sur les appels qui suivent - si il y a appel).

    Disclosure : Mes fonds sont longs obligations convertibles + Actions. Je suis long à titre personnel Actions.

    Disclosure: I am long OTC:ABSCF.

Back To Gregory Pepin's Instablog HomePage »

Instablogs are blogs which are instantly set up and networked within the Seeking Alpha community. Instablog posts are not selected, edited or screened by Seeking Alpha editors, in contrast to contributors' articles.

Comments (2)
Track new comments
  • stock_khoj
    , contributor
    Comments (20) | Send Message
     
    Greg,

     

    Somehow I missed the past two articles till today. Happy to see your updates and your rationale for approval. Appreciate the followups

     

    No worries on not having a English version, leave that to Google Translate :). There could be blunders but we could get the gist for sure.

     

    Thanks

     

    Disclosure: Still holding all and currently ~10% of my portfolio
    2 Mar 2014, 10:04 PM Reply Like
  • stock_khoj
    , contributor
    Comments (20) | Send Message
     
    Hi Greg,

     

    Can we get an update on AB Science Pipe Line please? InstaBlog here should work best.

     

    Thanks
    9 Sep 2014, 01:13 AM Reply Like
Full index of posts »
Latest Followers

StockTalks

  • No fundamentals in the economy support the actual bullish move in the market. The market is on steroids... Liquidity bubble will burst soon.
    Oct 8, 2010
  • Well on my instablog of may 09 i predicted a new line of product with Apple Chip Apple Battery Iphone OS etc. Will buy it for sure
    Jan 27, 2010
  • In may 09, i wrote an instablog about a new line of Apple product using Iphone OS. Today is just the beginning http://seekingalpha.com/p/451
    Jan 27, 2010
More »

Latest Comments


Posts by Themes
Instablogs are Seeking Alpha's free blogging platform customized for finance, with instant set up and exposure to millions of readers interested in the financial markets. Publish your own instablog in minutes.