Please Note: Blog posts are not selected, edited or screened by Seeking Alpha editors.

AB Science : Un Point Sur La Situation (An English Translation Could Be Written Upon Request On Comments Section)

|Includes: AB Science, Paris (ABSCF)

The following article will be written in French however if people requests a English version, please indicates it in the comment section and i will find some time to translate it properly (or as good as i can lol)

J'imagine qu'aujourd'hui nombreux sont les actionnaires d'AB Science qui sont entrain de se demander pourquoi ils ont été aussi bêtes pour investir sur une AMM qui finalement semble s'éloigner (en tout cas à court terme et pour le GIST) et envisage liquider. En complément, beaucoup se disent « oui ils ont fait un PACEO en sachant que ca serait négatif etc ».

Je vais tenter d'être concis et précis dans mes propos.

Le PACEO :

il a été fait suite à deux nouvelles qui -prises de manière indépendante de l'attente d'une réponse de l'EMA à l'époque - ont une valeur très importante et nous aurions pu anticiper une hausse significative du stock. On peut donc imaginer que le management a supposé la même chose et a voulu en profiter pour levée quelques millions d'euros pour financer leur plan de croissance. On doit retenir que la société a 3 ans de cash en banque, si elle a décidé de continuer à lever un peu de capitaux c'est probablement parce que le programme de croissance sous-jacent le mérite....

L'AMM du GIST :

Une demande conditionnelle d'AMM est toujours très aléatoire - en tout cas en première opinion - la raison est très simple : Si la demande est « conditionnelle » cela signifie que le dossier en lui même n'est pas « parfait » au sens des attentes globales de l'EMA pour donner une autorisation inconditionnel. Qui dit dossier imparfait, dit prise de risque et l'EMA étant une agence très conservatrice, une demande d'autorisation conditionnelle confère alors souvent à de l'aléatoire complet (50/50…) . La fragilité du dossier du GIST repose sur le nombre de patients et rien d'autres car les datas en elle-même sont très solide. D'ailleurs on le ressent dans la release : Les 3 « objections » de l'EMA ne se résume finalement qu'à une seule « Vous n'avez pas assez de patients ». En effet, car l'argument sur les mesures d'impuretés ne sont probablement qu'une question de méthodologie de mesures.

AB Science a décidé de faire appel de la décision. Ceci est très intelligent de leur part car la procédure d'appel (qui dure - je crois - moins de 6 mois) implique un changement de rapporteur de mémoire et la réunion d'un conseil d'expert indépendant.

Je pense que AB Science devrait être en mesure de se présenter en appel avec un dossier très solide qui sera construit sur plusieurs thématiques : La safety de leur produit par rapport à sunitinib qui est connu comme étant très toxique, l'aspect rare de la maladie et le fait que l'EMA ne prendrait pas de risque pour le patient en approuvant le médicament conditionnellement au vue de la safety de sutent et les datas disponibles.

En tout cas, il faut se rappeler que le produit vétérinaire de AB science est passé en appel…

L'AMM du Pancréas :

La fragilité repose sur le fait que l'étude a échoué sur la population globale et que AB science a trouvé deux sous groupe (avec des datas exceptionnels par contre) efficace. Dans ce genre de cas, l'EMA donne que à titre exceptionnelle une AMM conditionnelle dans des sous groupes « exploratoire » (car non prévu à l'origine dans le protocole en hypothèse) que si le besoin est majeur sur le plan médicale dans la maladie. On pourrait supposer raisonnablement que c'est le cas dans le Pancréas mais il faut garder en tête la notion aléatoire d'une autorisation conditionnelle. Il faut aussi ne pas oublier que l'AMM gist est décorellé de l'AMM du Pancréas.

Le passage avec succès du test de futilité dans la mastocytose :

Cette news est passée inapercu…. Dommage. Il faut en comprendre le sens. La mastocytose est une maladie rare (mais qui offre un marché plus qu'attractif pour qui le prendra). Il existe aucune étude dans le domaine et aucune recherche hormis celle d'AB Science. Le groupe AB science est clairement un expert en la matière. Cependant, comme aucune étude n'existait jusqu'alors avec un placébo effectif. Il était nécessaire de mettre en place un test de futilité pour savoir si le placebo serait très efficace ou non, au point de rendre le médicament de AB inutile ou inefficace. Le test de futilité est passé avec succès sur les 2/3 des patients. Qu'est ce que cela signifie ? Tout simplement que la probabilité de succès de phase 3 sur la mastocytose est quasiment (pour ne pas dire totalement) de 100% puisque en gros, il est indiqué que le masinitib n'est pas futile dans cette application.

Les datas complètes sont prévus fin 2014. On peut anticiper avec une grande confiance une étude positive de Phase 3 dessus (sur la overall population) au vue du test de futilité (et de la phase 2), il s'agit d'une maladie RARE sans traitement ni étude en cours sur laquelle AB est expert. La probabilité d'autorisation est donc très élevé (et rapide…).

Visiblement le marché n'a pas compris ce message.

En tout cas, je tiens juste à rappeler les élèments suivants :

- L'Avis Négatif sur l'AMM du Gist ne doit pas être une surprise (même si c'est une déception car même à titre personnel je pensais un avis positif dès le 1er coup.

- Les datas restent exceptionnelles.

- L'appel a des chances très solides de pouvoir réussir comme pour le vétérinaire et l'horizon est assez court (moins de 6 mois de mémoire)

- L'AMM du Pancréas est indépendante de l'AMM du Gist

- AB science a déjà une base de patient exceptionnelle et est sur de très nombreuses pathologies

- AB Science est surtout sur des pathologies rare ce qui augmente les probabilités d'autorisations à terme (car les critères d'autorisation pour les pathologies rares sont plus accessibles)

- La phase 3 de la mastocytose est très probablement positive au vue du résultat du test de futilité

- La société a les ressources pour financer sa croissance sans avoir à obtenir une AMM de suite.

- La valorisation intrinsèque reste ridicule par rapport au potentiel clinique de la société et ses datas actuels

AB science n'est pas un investissement spéculatif à très court terme, il s'agit d'une position à long terme qui offre une opportunité de profit sur la durée exceptionnelle.

Il faut garder la tête froide et chaque investisseur long terme peut y voir une opportunité de profiter pour se renforcer à chaque dip présents et futurs pour un horizon long terme

Disclosure : Mes fonds sont longs obligations convertibles + Actions. Je suis long à titre personnel Actions.

Disclosure: I am long OTCPK:ABSCF.